Le VAE, cette petite reine qui ne vous veut que du bien !

Dans: Vélos électriques Le:

Vive le printemps, on ressort les jupes ou les chemisettes, on déjeune en terrasse, et on a pas très envie d’être enfermé (et à l’étroit) dans un métro, dans un bus, dans un tram ou dans une voiture. 

Et si vous vous déplaciez cheveux au vent, visage au soleil et surtout sans auréole sur les aisselles ?

Le VAE, vélo à assistance électrique, bat des records et on comprend bien pourquoi. Avec une croissance de près de +90% en France en 2017 (près de 255 000 VAE vendus), on est certes bien loin de nos voisins allemands ou hollandais mais c’est bien plus que les 107.322 cyclomoteurs vendus et à peine 20.000 unités de moins que les ventes de scooters et de motos cumulées. Le speed-bike, VAE45, Speed Pedelec, S-pedelec quant à lui marque une croissance également très importante (+54% en 2017 en France).

L’observatoire du cycle a sorti il y a quelques jours les chiffres de 2017 sur le marché du vélo, et il y a plusieurs bonnes nouvelles :

Volume de vente de VAE

Le chiffre et la croissance du VAE (vélo à assistance électrique) sont colossaux et les potentiels encore supérieurs avec des estimations à 1 million d’unités soit 35% des volumes de ventes de cycle, sur le territoire national. A titre de comparaison, la Belgique affiche un volume de VAE (vélo à assistance électrique) correspondant à 45% des ventes de cycles, et les Pays Bas à 30% des ventes avec près de 300.000 unités vendues pour une population de 17 Millions d’habitants.

Chiffres ventes de VAE en FranceLe VAE, un potentiel inégalé

La croissance du VAE vient tirer le marché du cycle, représentant près de 30% du marché de la vente de cycles en chiffre d’affaires.

Le VAE, un potentiel inégalé

Le VAE (vélo à assistance électrique), un impact sur la mobilité des actifs,

Pour la première fois, l’observatoire du cycle précise les profils des acheteurs, notamment de VAE, on observe un achat paritaire (homme ou femme), et très adapté aux trajets du quotidien avec notamment un report modal de 7%.

Portrait robot utilisateur VAEreport modal VAE

Le VAE change la mobilité des français et ce alors que le plan vélo annoncé par Elisabeth Borne à l’issue des assises de la mobilité n’est pas défini (à fortiori, pas mis en place), ce qui n’est pas le cas de nos voisins européens qui mettent en place des politiques fortes et obtiennent des retombées importantes (en terme de pollution, de santé publique) mais aussi de bilan économique. Peut-être aussi grâce au report modal et la perception du vélo (et du VAE -(vélo à assistance électrique)) comme un moyen de transport à part entière pouvant remplacer une (ou deux) voitures du foyer, les prix moyens de ventes du VAE (vélo à assistance électrique) augmentent de près de 14%. Une bonne nouvelle pour les vendeurs de vélo haut de gamme qui accompagnent un changement de mobilité quotidienne. Enfin, le VAE (vélo à assistance électrique) est majoritairement urbain à 86% et change la cartographie des usages du vélo avec seulement 14% de VTT, alors que 14 millions de français considèrent le vélo comme un usage de loisir ou sportive (Source : Etude «Sports et loisirs de nature, septembre 2016» -Ministère des Sports/Union Sport et Cycle – 2016).

Le vélo à assistance électrique majoritairement urbainPrix des vélos

Perspectives pour le vélo en France

Le VAE (vélo à assistance électrique) est-il la révolution que la mobilité (et les transports) attendent ? Alors que le vélo en libre service est en train de vivre une mutation profonde (difficultés du Velib parisien, intégration de vélo à assistance électrique dans les offres), apparition d’acteurs de free floating (vélo en libre service sans borne avec une application digitale et un système de géolocalisation), le vélo (re)prend sa place dans l’espace public français. La technique, la connectivité et les usages des vélos changent, permettant de s’adapter à des mobilités diverses et des pratiques différentes. Les entreprises accompagnent ces changements, et les pouvoirs publics commencent à les prendre en compte.

Bref, le vélo a encore de beaux jours devant lui !

Commentaires

Laissez votre commentaire