J'accepte En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Le vélo et les suspensions, l'histoire d'une reine pavée

Dans: Vélos électriques Le:

L'enfer du Nord revient, pour le plaisir des fans de cyclisme mais aussi pour repousser les limites des cyclistes et de leur vélo. Pour ceux qui ne veulent pas braver la reine des classiques, les suspensions assurent le confort et la performance des cyclistes quotidiens ou cyclotouristes. 

Les pavés, la route et le vélo

La tranchée de Wallers-Arenberg est un rodéo où tout tremble. Le vélo (et son pilote) y sont mis à rude épreuve. Tous les amateurs de cyclisme connaissent le Paris Roubaix. Tous les cyclistes du quotidien ont déjà eu des mauvaises expériences de pavés, trottoirs, plaques d’égout... Que ce soit au niveau du pilotage avec un guidon tremblant ou de la selle vibrante, les aspérités du terrain se transmettent directement au cycliste. Ce qui est vrai pour un vélo "conventionnel" est encore plus juste pour un vélo électrique.

Paris Roubaix les vélos à l'épreuve des pavés

Les suspensions, des amortisseurs énergivores

Pour assurer le confort, les suspensions jouent un rôle de ressort sur le vélo. Sur les modèles VTT, segment le plus suspendu, elles permettent de passer sur des racines ou dans des terrains non plats. Leur inconvénient majeur est la surconsommation d'énergie qu'elles entraînent en amortissant (et absorbant) l'énergie du cycliste. Les vélos à assistance électrique (VAE) offrent une source extérieure d'énergie. Ils gomment de cette façon l'inconvénient majeur de la suspension pour le transformer en carte en maîtresse. On voit ainsi apparaître les vélos électriques tous suspendus.

Control technology la suspension Riese Und Müller

Confort, santé et sécurité, les rôles clefs des suspensions du VAE

Le vélo à assistance électrique accélère plus vite qu'un vélo conventionnel. Sur les vélos électriques équipés en moteur Bosch Performance CX, l'assistance électrique offre une augmentation de 300% de puissance. Cette accélération engendre des besoins de freinage supérieurs qui explique notamment l'avènement des freins hydrauliques sur les VAE. Ces freins à très forte réactivité forment habituellement un couple avec des fourches suspendues avant qui absorbent l'énergie du freinage et sécurisent le cycliste. La suspension s'exprime également au niveau du cadre et donc de l'assise du cycliste. En suspendant le cadre et la roue avant, le vélo isole le cycliste du sol. Il l'assoit ainsi confortablement. L'agence de santé allemande a certifié certains modèles de vélos électriques suspendus comme le Culture concernant les problématiques de dos.

Culture, vélo urbain tout suspendu Riese Und Müller

Conclusion

Si les courses mythiques telles que le Paris Roubaix mettent encore à rude épreuve les professionnels, les cyclistes du quotidien ont à leur disposition des montures beaucoup plus confortables. Faciles à utiliser et à régler, pour les usages de cyclotourisme comme pour le vélotaf, les vélos électriques tous suspendus apportent un confort inégalé. Ils protègent le cycliste (et son dos), comme son chargement.

Commentaires

Laissez votre commentaire