J'accepte En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Le vélo sans coup de chaud

Dans: Vélos électriques Le:

L’été est arrivé. Les grandes chaleurs aussi. Pédaler sous le soleil peut faire peur mais cela peut rester un plaisir notamment pour profiter de la petite brise, cheveux au vent, avec quelques bons conseils.

La canicule à vélo, c'est une question de préparation. 

Adaptez votre tenue

Roulez léger, prévoyez les tissus respirant (on a un petit faible pour la laine mérinos qui absorbe sans odeur notamment sur la gamme PedalEd). Prévoyez une tenue de rechange dans vos sacoches. Le casque n’a jamais été aussi adapté avec un double usage : protection solaire et protection civile. Pour ceux qui y sont réfractaires, pensez à la casquette ou à la gapette cycliste. Les lunettes de soleil ou de protection ne sont pas de trop pour lutter contre les moucherons et les rayons du soleil.

Protégez vous

Le casque est une valeur sûre. Mais pour éviter un bronzage cycliste qui ne plaira qu’aux fans du Tour de France (et encore), pensez à l’écran total, indice 50. Emportez le tube avec vous pour le trajet du soir.

Bronzage vélo

credit: Gary Dyjak 

Hydratez vous avant et pendant les déplacements.

Sans avoir besoin d’une voiture balais qui fournit les bidons, pensez à prendre une gourde ou bouteille d’eau tempérée accessible sur le vélo ou dans les sacoches à sortir au feu. « Elles font du vélo», souvent de bons conseils, préconisent 2 à 3 gorgées d’eau tempérée tous les 1/4 d’heure.

Hydratation cycliste

credit: @anyisa

Adaptez votre effort.

Réduisez la vitesse pour limiter l’effort physique, ça évitera la fringale et la suée… (si le hammam vous manque, vous pouvez aussi ne pas privilégiez ce conseil).

Suivez/sucez les bonnes roues

Vous voulez vous la jouez comme Chris Froome, préférez vous coller dans la roue d’un cycliste plutôt que des véhicules motorisés dont la clim’ dégage encore plus de chaleur.

Choisissez le bon trajet

Le macadam réfléchit la chaleur et n’est pas le plus confortable en pleine canicule. Les itinéraires plus ombragés avec moins de trafic automobile même s’ils peuvent être un peu plus longs sont plus confortables. Les rivières, canaux ou voies forestières conservent un peu de fraîcheur. La carte des itinéraires cyclables de la métropole Lilloise est disponible ici. Geovelo.fr est aussi de bons conseils pour le calcul d’itinéraires cyclistes.

Respirez sainement

Le pic de pollution est souvent concomitant avec la canicule. Malheureusement, une bonne façon d’inhaler les polluants est de circuler dans une voiture fermée (où les niveaux de polluants sont plus importants que ceux que respire le cycliste). Continuez à vélo, et réduisez l’effort à fournir pour éviter de sur-ventiler.

Chouchouter votre vélo 

Evitez de le laisser en plein soleil et rechargez le dans un lieu ventilé. Et vérifiez la pression des pneus régulièrement. En été, privilégiez un gonflage quasi maximal pour limiter les frottements et les déperditions d'énergie. 

Et si le vélo devient votre petite reine, vous pouvez prévoir des vacances cyclistes :

Cet article est inspiré des bons conseils de l'au5v

Cyclablement, vôtre, 

Commentaires

Laissez votre commentaire