J'accepte En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.

Le rétropédalage, la sécurité en ville

Dans: Vélos électriques Le:

Le rétropédalage, qu’est-ce que c’est ?

Le rétropédalage (ou frein torpédo) c’est un système qui permet de ralentir le vélo sans avoir recours à l’usage de levier, étrier ou câble de frein. Concrètement, pour ralentir, il suffit d’appliquer une force inverse au sens de pédalage pour ralentir la rotation des pédales et donc freiner. Une roue équipée d’un système de rétropédalage possède un système de roue libre mono vitesse ou bien un moyeu.

D’où vient le rétropédalage ?

Au début des années 1900, les freins à disques et à patins n’étaient pas encore très performants et assez fragiles. L’invention de ce système astucieux en 1903 par Ernst Sachs a donné un nouvel élan au vélo. Méconnu et peu commercialisé en France, le frein Torpédo fait peur. En réalité, ce n’est qu’une question d’habitude. 

Pour débuter, il est conseiller d’éviter d’enfourcher le vélo à l’arrêt . Pour démarrer, il faut lancer le vélo avec un pied d’appui posé au sol puis poser ses deux pieds sur les pédales.

Le rétropédalage n’est qu’une question de culture. Très utilisé en Hollande ou en Allemagne, il correspond à des pratiques cyclistes urbaines. En effet, pour les flamands, ce système n’a pas d’équivalence en termes d’efficacité au freinage et de sécurité pour l’utilisateur.

Moyeu retropédalage

Pourquoi choisir le rétropédalage ?

Ce système répond notamment aux problèmes de sécurité sous la pluie. En effet, même avec des jantes humides, le freinage sera aussi puissant que par temps sec avec un rétropédalage.

Il engendre moins de problèmes techniques et d'entretien. Intrinsèquement plus économique, il permet d’éviter l’usure de certains composants (patins) et assure une plus grande longévité au vélo. 

Quand le rétropédalage est-il adapté ?

Enfin, le rétropédalage ne s'adapte pas à tous les usages. La roue libre correspond à un usage sportif, quand le rétropédalage s’associera plutôt avec un usage urbain. Il est notamment particulièremet adapté pour aller au travail (#velotaf) ou faire des balades au bord des canaux.

Et si vous essayiez ?

Pour conclure, malgré une mauvaise presse lié à un manque de connaissance, le rétropédalage offre plus de sécurité qu'une roue libre associée à un système de freinage de roues dans de nombreuses situations. Comme le passage de vitesses dans le moyeu (Nexus, Alfine, Enviolo ou encore Rohloff), cette technologie correspond à un usage valorisé par 2R Aventure, le vélo urbain. A ce titre, elle mérite un essai (et plus si affinités !). 


A découvrir au showroom à Bondues. 

Commentaires

Laissez votre commentaire